Appuyez sur Entrée / Retour afin de lancer votre recherche.

Livre d’Or

Les deux livres d’or sont les deux pièces historiques en notre possession. Ils sont datés de 1906 et de 1907. Ces écrits nous révèlent des témoignages forts et sincères. Les dessins « enluminures » apportent une touche artistique colorée et joyeuse aux textes, quelles cartes postales anciennes ont été collées.

Que sait-on de l’origine de ces deux livres d’or ?

« L’Ermite avait un délicieux cahier, original comme ses rochers, décoré d’artistiques dessins, finement enluminé de délicates arabesques. Ce cahier lui avait été offert par un artiste, admirateur de son talent, sous la condition que chaque année il y recueillit quelques autographes ». « En quelles mains va tomber son livre d’or, aux belles enluminures, aux improvisations spirituelles, aux boutades amusantes, aux vers pittoresques inspirés au touriste de passage ? ».

Noguette, extraits du journal hebdomadaire « La Côte d’Emeraude », samedi 19 et dimanche 20 Février 1910

Eugène Herpin, signataire de l’article, était un grand admirateur de l’ermite de Rothéneuf. Il a publié plusieurs textes en hommage à l’Ermite.

Pour information, les livres d’or, détenus par la famille de l’Abbé Fouré, ont été confiés à Joëlle Jouneau.

Avant de trouver leurs issues finales, ces derniers ont été confiés à l’Atelier de reliure de Rochebonne, qui a réalisé leur superbe étui de protection. En même temps, le livre de 1898, « Le journal des voyages » a été entièrement restauré par les bénévoles de l’atelier.

Pour compléter nos informations

L’artiste évoqué dans l’article de Noguette pourrait être Paul Gérard. Un dessin est accompagné des initiales P.G. et un texte est signé Paul Gérard

Une piste à creuser !

Quelques notes de Sylvie Dubin, membre de notre association :

Marie Paul Emile Gérard, ancien commissaire-priseur et poète qui signe sous le pseudo « André Sylvane ». Paul Gérard est né à L’Aigle, en Normandie, le 27 mars 1851. « Auteur de pièces qui valent par la cocasserie de l’intrigue et la verve du dialogue, et de quelques livrets d’opérettes ». Voir le fonds d’archives privées Abel Gérard (son frère) coté 77J : manuscrits de pièces de théâtre de Pau Gérard.

Il appartient à la Pomme, regroupant des hommes de lettres et des artistes parisiens bretons et normands d’origine. La Pomme est une société fondée en 1877 par le breton Paul Sébillot et le normand Elphège Boursin. Paul Gérard y entre en 1900. La Pomme tient ses assises dans différentes villes de Bretagne ou de Normandie pendant l’été (ex : Dinard 1897), avec des sujets au concours (ex : La Côte d’Émeraude » (poésie) en 1897).

Dans le Paramé Mondain de 1895 : « Hôtel des Bains : M. et Mme Gérard, Paris »…

N’hésitez pas à nous communiquer toutes informations complémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 2 =