Appuyez sur Entrée / Retour afin de lancer votre recherche.

Le tramway, source de développement touristique

Station 4

En 1895, la voie ferrée du tramway reliant Saint-Malo à Rothéneuf est construite devant le Grand Hôtel du Val. L’Hôtel «Le Terminus» marque la fin de la ligne qui serpente la côte.

L’Hôtel Terminus, qui comme son nom l’indique, marquait le terminus de la ligne de tramway reliant Paramé à Rothéneuf. Cette ligne fut ouverte en 1896, d’une part pour mettre en valeur les terrains situés en bordure de mer entre Paramé et Rothéneuf, et d’autre part pour amener depuis Paramé, terminus du tramway de Saint-Malo, les touristes désirant se rendre à la récente station balnéaire qu’était devenue, en cette fin de 19e siècle, Rothéneuf. L’abbé Fouré, dont les fameux Rochers sculptés commencent à être renommés, draine également, par le biais du tramway, une foule de curieux dans le petit village (on évalue à environ 30 000 le nombre de visiteurs se rendant aux Rochers sculptés vers 1906).

L’exploitation saisonnière du tramway de Rothéneuf, qui ne fonctionnait que durant la saison touristique, rend toutefois sa rentabilité aléatoire, et à partir de 1909 des déficits s’inscrivent aux bilans de la société qui est mise en liquidation en 1913. Une des locomotives se trouve au musée du rail à Pithiviers.

Contenu en cours de rédaction